Besoin en fonds de roulement

Le besoin en fonds de roulement est un indicateur clé de la gestion financière de l’entreprise. De quoi s’agit-il en pratique ? Comment le financer ? Pourquoi, et comment le calculer ? Et enfin, comment l’améliorer ? Découvre toutes les réponses à ces questions sur cette page !

Sommaire :

Qu’est-ce que le besoin en fonds de roulement ?

Tu souhaites en savoir plus sur le besoin en fonds de roulement ? Cette section est pour toi ! Ici nous verrons l’ensemble des définitions autour de ce terme.

Définition du fonds de roulement

Commençons par la base : les fonds de roulement de l’entreprise. Ceux-ci représentent les ressources dont elle dispose pour financer son activité quotidienne. Il s’agit d’emplois et ressources stables, à long terme. On parle aussi de fonds de roulement net global (FRNG).

Ces fonds lui permettent de financer ses employés et fournisseurs, mais aussi l’ensemble de ses charges quotidiennes. Cela, en attendant d’être rémunérée par ses clients.

Ainsi, ils représentent la différence entre les capitaux permanents et l’actif immobilisé de la société. Lorsque le résultat est positif (supérieur à 0), l’entreprise est en bonne santé financière. Cela signifie que ses fonds lui permettent de couvrir son cycle d’exploitation en intégralité.

Définition du besoin en fonds de roulement

Le besoin en fonds de roulement (BFR) est le montant dont a besoin l’entreprise pour fonctionner au quotidien. En Anglais, on parle de Working Capital Requirement (WCR).

Il permet donc d’évaluer la santé financière de la société à court terme (par exemple, sur un exercice comptable). En effet, il mesure sa capacité à financer par elle-même son cycle d’exploitation. Il correspond aux liquidités nécessaires à l’entreprise pour continuer sa production (avant ses encaissements clients).

Son existence découle donc d’un décalage au niveau de la trésorerie. En effet, l’établissement d’une facture peut ne pas correspondre au moment exact du règlement. Le client dispose généralement de délais de paiements pour régler sa créance. Par conséquent, l’entreprise doit disposer de suffisamment de ressources pour absorber cette phase de flottement.

Attention à la confusion!

Le BFR peut être positif, négatif ou nul.
Lis ce que cela signifie!

BRF positif

Un besoin en fonds de roulement positif signifie de potentielles difficultés financières pour l’entreprise. Cela indique qu’elle ne dispose pas des ressources suffisantes pour financer son cycle d’exploitation. Elle devra certainement recourir à des financements externes pour le faire.

BFR négatif

Un besoin en fonds de roulement négatif est une bonne chose ! Cela signifie en effet que l’entreprise est en bonne santé financière. Son besoin est négatif, elle dispose donc de suffisamment de ressources pour financer son cycle d’exploitation.

BFR nul

Lorsque le BFR est nul, cela signifie que les ressources couvrent les emplois en intégralité. Par conséquent, la société n’a aucun besoin à financer (mais ne dispose pas non plus d’excédent financier).

Définition du besoin en fonds de roulement normatif

Si tu t’intéresses au BFR, peut-être as-tu déjà entendu parler du BFR normatif. Il diffère du BFR comptable et permet d’évaluer l’ensemble des composantes de celui-ci. C’est un outil utilisé principalement par les experts-comptables.

Il est calculé sur la base de chiffres moyens pondérés pour chaque composante du BFR. En d’autres termes, les stocks, créances clients et dettes fournisseurs sont évalués en nombre de jours. Il tient donc compte de leur évolution constante.

Maintenant que nous avons vu la définition et l’importance du BFR, passons à son financement !

Comment financer son besoin en fonds de roulement ?

En cas de BFR positif, tu recherches certainement des solutions de financement. Il existe une multitude de possibilités, nous les détaillons ici !

Apport en compte courant d’associés

Plutôt que d’avoir recours à un crédit bancaire, tu peux également renflouer les caisses de ton entreprise… par toi-même, ou par tes associés !

En effet, il est possible de prêter de l’argent à l’entreprise, sous la forme d’un apport en compte courant d’associés. Ce prêt peut être rémunéré ou non. Sur le plan comptable, il s’inscrit comme une dette de l’entreprise, au passif du bilan.

Il s’agit donc d’un moyen de financement à court-terme simple et rapide.

Crédit à court terme

Dispensé par des organismes bancaires, le crédit à court terme est une autorisation de découvert limitée dans le temps. Aussi appelé facilité de caisse, il permet de couvrir les décalages ponctuels et momentanés de trésorerie.

Toutefois, ce dispositif est à utiliser ponctuellement. En effet, ton compte ne pourra être débiteur que quelques jours par mois.

Crédit professionnel ou prêt à moyen / long terme

Le crédit professionnel représente une solution avantageuse. Réservé aux professionnels, il permet d’emprunter des sommes importantes tout en offrant un taux relativement bas. Nous te conseillons de te rapprocher des organismes compétents si tu es dans ce cas-là.

Affacturage

Si tu as accordé des délais de paiement (trop) importants à tes clients, recourir à l’affacturage peut t’aider ! Conclure un contrat d’affacturage avec un organisme financier permet d’obtenir une avance sur l’encaissement des factures clients.

En pratique, cela se passe comme suit :

  • Tu établis une facture pour un client
  • Ensuite, tu « vends » cette facture à l’organisme financier chez lequel tu as souscrit à un contrat d’affacturage
  • Celui-ci prélève une commission d’affacturage, puis te verse le reste du montant de la facture
  • L’organisme financier s’occupe ensuite de recouvrir la facture

L’affacturage permet donc de préserver sa trésorerie de manière efficace. Toutefois, ce dispositif présente un coût important, il est donc essentiel de n’y recourir qu’en cas d’absolue nécessité.

Maintenant, voyons plus en détails l’intérêt du calcul du BFR !

Pourquoi calculer le besoin en fonds de roulement ?

Déterminer le BFR de son entreprise est essentiel. Découvre pourquoi dans cette section !

Intérêt du calcul du BFR

Suivre le besoin en fonds de roulement de son entreprise est idéal tout au long de la vie de l’entreprise. Toutefois, certaines périodes nécessitent un suivi accru !

Par exemple, lors de la création de la société. Le business plan comprend un prévisionnel financier, qui va notamment mesurer son besoin de financement. Suivre le BFR régulièrement permettra à l’entreprise d’anticiper ses besoins et d’adapter son plan financier.

Impact d’un BFR positif

Un BFR non financé par le FRNG a des répercussions financières et organisationnelles sur l’entreprise, telles que :

  • Frais financiers (crédits, agios, etc.)
  • Pénalités pour paiement en retard des taxes et impôts
  • Négociations délicates et longues avec les fournisseurs
  • Fragilité de l’entreprise vis-à-vis de la concurrence
  • Insécurité des collaborateurs

Il est donc essentiel de suivre son BFR pour assurer le bon fonctionnement de l’entreprise. Mais pour cela, encore faut-il savoir le calculer : c’est le sujet de la partie suivante !

Comment calculer le besoin en fonds de roulement ?

Dans cette partie, tu découvriras comment calculer le BFR pour ton entreprise. Suis le guide !

Calcul du BFR

Le besoin en fonds de roulement se calcule à partir des données figurant dans le bilan comptable. En effet, il résulte de la différence entre l’actif et le passif circulants.

La formule de calcul du BFR est la suivante :

Deux formules au choix:

BFR = stocks + créances clients – dettes non-financières

BFR = emplois de l’exploitation – ressources de l’exploitation

 
Comme tu peux le constater, il est assez simple de déterminer son besoin en fonds de roulement. Maintenant, voyons comment l’optimiser !

Comment optimiser le besoin en fonds de roulement ?

Il existe différentes manières d’améliorer le besoin en fonds de roulement. Découvre-les dans cette partie !

Réduction des stocks

Moins tu as de stocks, et moins tu immobilises de l’argent. Réduire tes stocks te permettra donc d’éviter de mobiliser de l’argent. Par ailleurs, la valeur des stocks peut se déprécier, et consommer des liquidités inutilement.

Ainsi, pour éviter d’avoir des stocks inutiles, tu peux par exemple :

  • Anticiper avec tes clients
  • Adopter un mode de travail en flux tendu
  • Adapter ton activité selon les périodes de hausse / baisse d’activité
  • Sous-traiter tout ou partie de la production

Financement des stocks

Si tu ne peux pas diminuer tes stocks, alors il te faut les financer. Pour cela, on retrouve des sociétés spécialisées, ainsi que des banques, s’occupant de financement de stock.

Toutefois, cela s’applique aux stocks non dépréciables (ou alors, en contrepartie de taux plus élevés).

Jouer sur les délais de paiement

Pour améliorer ton BFR, tu peux aussi jouer sur les délais de paiement clients. Pour cela, il te suffit de négocier avec tes clients des délais de paiement plus courts. Tu peux leur demander par exemple de régler leurs factures à réception, plutôt que sous 30 jours.

A l’inverse, tu peux aussi contacter tes fournisseurs pour négocier des délais de paiement fournisseurs plus longs.

Jouer sur les délais de paiement te permettra d’améliorer ta trésorerie de manière significative. Toutefois, il s’agit de l’un des éléments stratégiques d’une bonne relation clients / fournisseurs… A toi de bien négocier pour que les 2 parties y trouvent leur compte !

Financer les postes clients

Si tu ne peux pas accorder de délais à tes clients, tu as la possibilité d’utiliser des financements. Il existe par exemple :

  • L’escompte
  • L’affacturage
  • Les crédits de trésorerie
  • Le découvert bancaire

Augmenter les fonds propres

Enfin, tu peux également accroître tes fonds propres pour optimiser ton BFR. Pour cela, tu peux par exemple :

  • Conserver les bénéfices dans l’entreprise après avoir réalisé un résultat positif
  • Réaliser un apport en compte courant
  • Augmenter ton capital (obligations, actions, primes d’émission…)
  • Trouver des investisseurs

Comme tu peux le voir, il existe plusieurs manières intéressantes pour améliorer son BFR. A toi de voir quels leviers s’adaptent le mieux à ton entreprise !

Conclusion

En conclusion, le besoin en fonds de roulement est le montant nécessaire à l’entreprise pour fonctionner au quotidien. Les fonds de roulement lui permettent de financer son activité et créances en attendant d’être rémunérée par ses clients.

La formule du BFR est simple. Il résulte de la différence entre l’actif et le passif circulants. Le résultat peut être positif, négatif ou nul.

L’idéal est d’avoir un BFR négatif : cela signifie une bonne santé financière pour l’entreprise. En cas de BFR positif, il est possible de le financer. De multiples solutions existent, telles que l’affacturage, le crédit à court terme ou encore le crédit professionnel.

Il est également possible d’optimiser le BFR, en jouant sur les stocks et les postes clients / fournisseurs. A toi d’évaluer l’ensemble des options et de déterminer celles qui correspondent le mieux à ton entreprise !