Business plan

Le business plan est un must-have pour tout créateur d’entreprise, et l’outil idéal pour séduire les investisseurs. Découvrons ensemble comment créer un bon business plan pour convaincre tes partenaires potentiels de la réussite de ton projet d’entreprise !

Sommaire :

Business plan : de quoi s’agit-il ?

Le business plan, ou plan d’affaires, est un dossier à mettre absolument en place si tu envisages de créer une entreprise. En effet, il te permet de structurer et de valider ton idée de création d’entreprise auprès d’investisseurs et partenaires potentiels.

En règle générale, un business plan comporte une synthèse (executive summary), une étude financière et une étude économique du projet d’entreprise. Il s’agit donc du document idéal pour formaliser la stratégie de ton entreprise et sa performance financière future, et convaincre ton banquier et autres investisseurs.

Business plan
Définition business plan

Pourquoi faire un business plan ?

Le business plan est le document de référence, dans lequel tu vas détailler ton projet de création d’entreprise et tes objectifs stratégiques, financiers et commerciaux, que tu te fixes pour les 3 ans à venir. Il est essentiel de le faire en amont de ta création d’entreprise.

Les objectifs du business plan sont variés. Parmi les principaux, on peut citer :

  • Structurer et détailler ton idée d’entreprise de manière précise
  • Te poser les bonnes questions et découvrir les points d’amélioration possibles
  • Obtenir un aperçu du potentiel financier de ton entreprise
  • Convaincre des partenaires
  • Séduire des investisseurs potentiels
  • Suivre le développement de ton projet

Le plan d’affaires est donc un outil indispensable à tout créateur d’entreprise, te permettant d’être pris au sérieux par les différents partenaires et investisseurs potentiels.

Ainsi, nous te conseillons de bien prendre ton temps pour faire ton business plan, et de te poser les bonnes questions plutôt que de plonger tête la première dans le lancement de ton entreprise !

Quel outil choisir pour faire un business plan ?

A toi de choisir l’outil le mieux adapté selon ta situation pour créer ton business plan, mais voici quelques conseils qui pourront t’être utiles !

Créer un business plan sur Excel ou Word

Business plan Word
Exemple d’un business plan avec Word

Il s’agit de la solution la moins onéreuse pour créer un business plan, cependant elle nécessite de solides connaissances en bureautique, en comptabilité et en modélisation financière. En effet, sans ces connaissances, il te sera difficile d’obtenir un prévisionnel fiable.

Utiliser un logiciel de business plan sur internet

Il existe également des logiciels de business plan en ligne, qui te permettront d’être guidé dans la rédaction de ton plan d’affaires, et de réaliser plus facilement ton prévisionnel financier. De plus, ce genre d’outil te permet d’obtenir un document professionnel prêt à être envoyé à tes partenaires et investisseurs professionnels.

Faire appel à un professionnel

Des professionnels de l’accompagnement, tels que des experts-comptables ou consultants, peuvent également t’aider dans la rédaction de ton business plan. Néanmoins, fais bien attention à ce qu’ils connaissent bien ton domaine d’activité et aux honoraires.

Comment faire un bon business plan ?

Un bon business plan doit détailler de la manière la plus précise possible ton projet d’entreprise. Voyons ensemble les parties importantes.

L’executive summary

Tes partenaires potentiels n’ont pas forcément le temps de lire entièrement ton business plan de 15 à 20 pages. C’est là que l’executive summary entre en jeu !

Cette partie consiste en une synthèse de ton business plan, et doit faire une à 2 pages maximum. Ici, tu reprends l’ensemble des parties du business plan de manière synthétique, en faisant ressortir les informations essentielles. Pour aider tes partenaires potentiels à mieux visualiser ton projet, n’hésite pas à ajouter de nombreux éléments graphiques dans cette partie, tels que des infographies.

L’équipe

Il est également essentiel de présenter l’équipe constituant le projet. En effet, nombreux sont les investisseurs à miser plutôt sur l’équipe que sur le projet en lui-même.

Fais un résumé de ton CV ainsi que celui de tes collègues, en tenant compte de vos forces et faiblesses et en démontrant votre complémentarité.

L’entreprise

Il convient ensuite de présenter l’entreprise : son histoire, son organisation, son environnement…

Ainsi, expose tes objectifs et ta vision de l’entreprise, les axes de développements et ses ambitions. Tu peux également faire un peu de storytelling dans cette partie, afin de séduire davantage tes partenaires potentiels.

Les services / produits proposés

Ensuite, présente les services et / ou produits que ton entreprise va développer. Ici, il faut que tu montres les forces de ta solution, les besoins auxquels elle répond, et démontrer son caractère innovant et sa valeur ajoutée.

Le marché

Prend le temps d’étudier ton marché cible, à force d’enquêtes et de questionnaires afin de bien cerner les problématiques. Après avoir obtenu un maximum de retours clients sur ton produit / service, tu seras en mesurer de mieux déterminer le marché, sa zone géographique, sa taille, ses principaux acteurs et son évolution potentielle.

Avec cette étude de marché, tu pourras démontrer aux investisseurs potentiels qu’il y a une demande pour ton produit / service, et que le marché n’est pas déjà saturé par la concurrence.

La concurrence

Bien entendu, il est capital de pouvoir situer ton entreprise dans son secteur d’activité. Prend donc le temps d’analyser les entreprises concurrentes en décrivant leurs produits / services, leur avantage concurrentielle, ta valeur ajoutée comparée à eux, etc.

Le business model

Ensuite, tu dois déterminer comment ton entreprise va gagner de l’argent, qui va acheter tes produits / services (B2B, B2C, etc.), et pourquoi.

Développe sur ta stratégie marketing : politique de prix, canaux de distribution, etc. Un business model clair te permettra de rassurer tes investisseurs potentiels sur la rentabilité future de ton entreprise.

Le plan d’actions

Enfin, le plan d’actions va définir ta stratégie de développement. Tu dois donc présenter en détail ta stratégie marketing, ta stratégie commerciale, ton plan de R&D, tes moyens humains, matériels et financiers, ainsi que ta production (investissement, coût, lieu, délais, etc.).

Le plan financier

Et voici la dernière étape du business plan : le plan financier. Ici, tu vas expliquer tes états financiers prévisionnels (bilan, compte de résultat, tableau des flux de trésorerie, etc.). Tu dois détailler au maximum comment tu as construit ta prévision de ventes, tes coûts et investissements, et en déduire le besoin de financement de ton projet d’entreprise.

Quelles sont les erreurs à éviter lors de la rédaction du business plan ?

Rédiger un bon business plan pour la 1ère fois n’est pas une tâche évidente. Voyons ensemble les principales erreurs à éviter lorsque tu rédiges ton business plan.

Ne pas avoir pris suffisamment son temps pour rédiger son business plan

Le business plan est un projet se murissant au grès de tes discussions avec tes proches, collègues, clients et investisseurs potentiels. Bien qu’il s’agisse d’une vitrine de ton projet, celui-ci ne doit pas rester une simple idée, mais doit être un véritable projet concret et cohérent.
Pour cela, prends soin de citer tes sources et références, fais des enquêtes auprès de tes clients potentiels et documente-toi au maximum afin d’avoir les réponses aux moindres questions des lecteurs de ton business plan.

Ne pas faire attention à la langue, structure et forme du business plan

Avant toute chose, il est essentiel de commencer par la base indispensable du business plan : sa langue, sa structure et sa forme. Prends le temps de bien relire (et faire relire par tes proches et / ou un professionnel si possible) ton document avant de le soumettre à tes partenaires potentiels : celui-ci doit être lisible et pleinement compréhensible, ne pas présenter de fautes d’orthographes, et avoir une structure et articulation logique. Fais en sorte de l’adapter du mieux possible aux différents interlocuteurs que tu souhaites convaincre, en utilisant des arguments qui leurs sont propres.

Ne pas évaluer correctement les dépenses

Un point essentiel ici aussi, tu dois prendre le temps de rédiger correctement la partie financière de ton business plan et vérifiant les montants des dépenses que tu penses engager. N’aie pas peur de détailler au maximum tes hypothèses financières.

N’oublie pas de prendre en compte les délais de paiement de tes futurs clients. Parfois, les retards de paiement de tes clients et la nécessité de payer tes fournisseurs ou bien l’administration peuvent te causer des problèmes lorsque tu développes ton entreprise.

Notre conseil : dans ton business plan, sous-estime tes ventes et entrées financières et augmente les coûts et dépenses. Comme cela, pas de mauvaises surprises à l’horizon !

Acheter un business plan clé-en-main

Une erreur commune (mais importante !) à propos du business plan consiste à en acheter un tout prêt. C’est le cas des business plan sectoriels notamment. Procéder de la sorte te fait te baser sur des informations biaisées et non justifiées. De plus, le travail de recherche d’informations est essentiel avant de lancer son entreprise, acheter un business plan clé-en-main, c’est donc perdre tout l’intérêt de la démarche !

Modifier les chiffres du business plan afin de séduire les partenaires potentiels

Aussi, certains créateurs ou repreneurs d’entreprise n’hésite pas à modifier les chiffres de leur business plan afin de convaincre les partenaires potentiels (banques, investisseurs, associés, etc.). Bien entendu, nous te déconseillons formellement cette pratique, et de travailler plutôt sur ta capacité à susciter l’intérêt de ces partenaires et gagner leur confiance.