Créancier

Directeur de PME, fondateur d’une Start-up ou futur créateur d’une société, tu aimerais savoir avec précision ce qui se cache derrière le créancier. Tu es au bon endroit. Deviens un vrai pro du jargon juridique et comptable en lisant la suite de l’article.

Sommaire :

Qu’est-ce qu’un créancier ?

En Droit juridique français, est nommé créancier toute personne qui possède une créance. Cette créance doit être représentée par un titre de créance sur une entreprise, un État souverain ou un simple particulier que l’on appelle le débiteur.

creancier
Système du créancier

En Droit, trois types de créanciers coexistent :

  • le créancier super-privilégié
  • le créancier privilégié
  • le créancier chirographaire

S’il veut être sûr de l’exécution de l’obligation qu’il a contracté, le créancier peut la garantir en ayant recours aux droits réels que l’on dit accessoires.

La créance : la raison d’être du créancier

Ce mot désigne avant tout un droit. C’est le droit détenu par celui que l’on nomme le créancier sur la personne que l’on désigne par le terme de débiteur. Le débiteur doit fournir une prestation. Il est toujours possible qu’une seule créance soit liée à plusieurs créanciers et à plusieurs débiteurs.

Il faut retenir que, en Droit, le débiteur est l’obligé du créancier. Qu’est-ce que cela veut dire ? L’objet d’une créance est une obligation pour le débiteur. Il a le devoir de faire, de ne pas faire ou de donner ce pour quoi il a signé.

La créance est un droit à caractère personnel que l’on oppose généralement au droit de propriété que l’on considère plutôt comme un droit sur la chose.

Les protections conventionnelles et légales du créancier

Pour permettre à un créancier de recouvrir sa prestation, ce dernier bénéficie de protections légales et conventionnelles. Il peut poursuivre son débiteur pour obtenir le paiement de la créance à partir du moment où celle-ci est arrivée à échéance. L’on dit alors que la créance est devenue liquide. Elle est exigible et peut, dès cet instant, faire l’objet d’une mise en demeure.

Tu dois également savoir que dans le cadre du Droit commercial, le redressement judiciaire a été créé afin de garantir les emplois, de tenter de sauver l’entreprise, mais également de protéger les créanciers à travers la liquidation financière.

Les protections du créancier peuvent s’exercer si elles ne s’opposent pas aux protections dont peut bénéficier un débiteur, notamment en cas de surendettement.

Chirographaires, privilégiés, super-privilégiés : les différents types de créanciers

Un débiteur a souvent plusieurs créanciers. Il doit déterminer dans quel ordre les payer. C’est là qu’interviennent les distinctions entre les différents types de créanciers. Les créanciers super-privilégiés et privilégiés vont passer avant les créanciers chirographaires. Pour faire bref et te permettre de bien comprendre ce que nous venons d’écrire, disons que les créanciers privilégiés et super-privilégiés font l’objet d’une garantie qui leur offre l’opportunité d’être payés les premiers alors que les créanciers chirographaires n’ont à leur disposition qu’une créance simple.

Tu veux un exemple ? Si l’on prend le cas d’une entreprise, l’on considère que ses salariés sont des créanciers super-privilégiés, car ils ont droit à des salaires. En cas de problème, ce sont eux qui seront payés avant les créanciers privilégiés qui, eux-mêmes, passeront devant ceux que l’on nomme les chirographaires.

Le créancier en comptabilité

En comptabilité, note que l’on trouve deux types de créances :

  • les unes sont financières et dépendent de la façon dont la société est financée. Il peut s’agir d’un emprunt et elles sont alors inscrites dans la rubrique que l’on appelle « immobilisations financières » dans ton actif de bilan comptable.
  • les autres sont non financières. Elles proviennent de toutes les opérations courantes de ton entreprise. Elles sont inscrites dans la partie « créances d’exploitation » et « créances diverses » de ton actif.

Optimiser les factures de tes créanciers dans ta comptabilité d’entreprise

Les fournisseurs de ton entreprise sont tes créanciers. Il est parfaitement possible d’optimiser le paiement de leurs factures. C’est même un moyen simple et performant d’obtenir des prêts à taux zéro.

Pourquoi ? Si tes clients doivent être satisfaits rapidement, tu peux prendre un peu plus de temps avec tes créanciers, tant que tu les règles. En agissant ainsi dans ta comptabilité, c’est-à-dire en attendant que tes clients payent ce qu’ils te doivent avant de payer tes fournisseurs, tes créanciers, tu te dégages des sommes immédiatement disponibles et que tu peux investir ailleurs.

Le créancier est au final une notion importante qui recouvre plusieurs réalités. Essentiel en Droit juridique et important en comptabilité, il est indispensable qu’en tant que créateur d’une Start-up, directeur d’une entreprise ou futur créateur d’une société, tu le connaisses bien.