Franchise

Tu songes à acquérir une franchise d’une enseigne reconnue, et tu aimerais en apprendre davantage sur ce concept ? Voici un survol de tout ce qui peut s’avérer utile pour éclairer ta décision.

Sommaire :

Depuis quand existe la franchise ?

Le principe de la franchise remonte au Moyen-Âge, à l’époque ou les rois de France accordaient des droits d’exploitation à des villes ou à des corporations de marchands. Il s’est fait connaître en Europe autour de 1930 avec Alfred P. Sloan, mais c’est en 1970 que la franchise a pris véritablement son essor avec Géraud Seroude, le pionner du “franchising”. Il existe aujourd’hui 3 types de franchises : de production, de services et industrielle.

Qu’est-ce qu’une franchise ?

Franchise
Définition Franchise

Par définition, la franchise est un accord juridique et commercial passé entre deux entrepreneurs indépendants. Cette entente, établie sous l’appellation “contrat de franchise”, est signée par le franchisé et le franchiseur ; ce document doit faire état d’une durée d’opération déterminée et doit mentionner clairement les conditions d’exploitation par le franchisé, le montant du droit d’entrée (si requis) et des futures redevances. De son côté, le franchiseur s’engage à transmettre son savoir-faire et sa logistique, puis à apporter une assistance technique et commerciale au franchisé, tout au long du contrat. Il a également l’obligation de lui fournir, avant la signature officielle du contrat de franchise, un état général de son secteur du marché.

Quel est le fonctionnement de la franchise ?

Pour résumer, le franchiseur te donne accès à l’utilisation de sa marque et de son identité visuelle, à son savoir-faire, ainsi qu’à du support technique et commercial. En contrepartie, tu t’engages à suivre fidèlement le modèle et les politiques de l’entreprise, ainsi qu’à payer des redevances pour les services de formation et de soutien que tu recevras. Voici ce que les obligations du franchiseur impliquent.

Le droit d’utiliser la marque commerciale et son identité visuelle

Au fil du temps, le franchiseur a fait connaître et respecter sa marque et son logo auprès du public. C’est ce qu’on appelle “les signes de ralliement de la clientèle”. La charte graphique et l’architecture même du point de vente (et tout ce qui touche à l’image emblématique de l’enseigne) doivent se retrouver dans le point de vente de chaque franchisé. En te permettant d’exploiter sa marque et son identité visuelle, le franchiseur te fait profiter de sa notoriété, ce qui donne un coup d’envoi à ton entreprise.

Le transfert de savoir-faire

L’un des principes majeurs de la franchise se situe au niveau de la transmission d’un savoir-faire, par le franchiseur au franchisé. En tant que franchisé, tu dois être initié à tous les aspects qui ont permis au projet pilote de l’entreprise de connaître du succès. C’est une formation de base (et continue) qui apportera à ton entreprise un avantage sur la concurrence en termes d’évolution et de rentabilité.

Du support technique et commercial

Le support technique et commercial ainsi que le devoir d’assistance au franchisé constituent des obligations légales que doit respecter le franchiseur. A titre de franchisé, tu dois être informé des différentes procédures mises en place pour te fournir des solutions en cas de besoin. La plupart des enseignes offrent une formation de base et proposent également une formation continue de quelques jours par an. Des séminaires et des ateliers de perfectionnement, orientés sur les stratégies d’affaires et le marketing sont souvent organisés. Un franchiseur peut aussi mettre à ta disposition des options telles que des visites ponctuelles de membres-animateurs du réseau, l’aide du département contentieux, de l’assistance téléphonique ; sans oublier l’accès en tout temps à un site Internet, à des logiciels internes et des serveurs, ainsi qu’à des plans de communication en ligne.

Qu’en est-il du cadre législatif ?

Au niveau administratif, aucune loi en France n’est spécifique à la franchise. Le contrat entre franchiseur et franchisé s’inscrit toutefois dans le champs d’application de la loi Doubin (loi no 89-1008 du 31 décembre 1989) du Code du Commerce.

Quels sont les avantages et les inconvénients de la franchise ?

Avantages pour toi, en tant que franchisé :

  • Tu profites de la notoriété et du savoir-faire d’une marque déjà connue du grand public.
  • Tu reçois un accompagnement constant du réseau (formation de base, transmission des acquis, assistance au niveau technique et administratif…).
  • Tu peux utiliser toutes les ressources des infrastructures du réseau (site web, centrale d’appels, plateforme logistique, outils de gestion…) tout en conservant ton indépendance.
  • L’exclusivité d’exploitation sur un territoire désigné constitue un autre avantage intéressant pour un nouveau franchisé.
  • Tu n’as pas à investir dans une étude de marché, puisque l’activité a déjà été testée par le franchiseur. Il y a donc beaucoup moins de risques pour toi à lancer ton entreprise.

Et pour ton franchiseur :

  • Il n’a plus à financer lui-même les sommes à investir dans les nouveaux points de vente (achat ou location de locaux, aménagements, salaires à payer…).
  • Les retours d’expérience de chaque franchisé servent à faire évoluer et avancer tout son réseau.
  • Il peut multiplier les points de vente plus rapidement et, par le fait même, augmenter sa visibilité.
  • Il profite d’une force d’impact plus grande pour négocier avec les fournisseurs des prix encore plus intéressants.

Inconvénients pour toi, en tant que franchisé

Tu dois disposer de ressources financières conséquentes. En effet, devenir franchisé coûte plus cher que la création d’un point de vente en solo en raison du paiement des redevances, des aménagements imposés, et de l’obligation de trouver un emplacement commercialement bien situé.

  • Tu as le devoir de te conformer entièrement au modèle et aux règles de ton franchiseur, pour assurer la cohérence du réseau.
  • Tu n’es pas libre au niveau du choix de la stratégie de marketing et du développement.
  • Tu dois rendre des comptes au franchiseur ainsi qu’aux autres membres franchisés du réseau.
  • En cas de vente de ton commerce, tu dois recevoir, au préalable, l’aval de ton franchiseur.

Et pour ton franchiseur

  • Il doit consacrer plus de temps et investir financièrement pour créer un concept solide et durable.
  • Il s’engage par contrat à tout mettre en œuvre pour que le réseau prospère.
  • Il est tenu de formaliser toutes les règles, les savoir-faire, et les procédures, pour en assurer le bon fonctionnement dans tout le réseau.
  • Il doit s’adapter constamment à la structure de l’entreprise pour répondre adéquatement aux besoins de son réseau.
  • La croissance de son entreprise ne dépend plus de ses fonds disponibles, mais du rythme d’intégration de ses franchisés.

Quelles sont les enseignes de franchiseurs les plus prisées en France ?

Dans le secteur de la vente au détail, les marques Carrefour, Intermarché, Vival et Spar se classent dans les 10 premières positions ; ils sont les grands champions au niveau de la rentabilité. Dans le domaine immobilier, les enseignes Capi France, Orpi et Guy Hocquet restent les leaders, alors que MacDonald’s, Quick et Subway occupent le top du marché de la restauration rapide. Le groupe Accor, Kyriad, Eta Hotel et Ibis, font partie des franchises les plus recherchées dans l’hôtellerie. Dans le créneau de la coiffure, Coiff & Co, Frank Provost, Camille Albane, Saint-Algue et Jacques Dessange demeurent en tête de liste. Et les marques Alain Afflelou et Krys, dans le domaine de l’optique. Aujourd’hui, l’Hexagone compte près de 2 000 réseaux de franchiseurs pour environ 70 000 franchisés.

Quelles sont tes motivations ?

Avant d’aller plus loin dans ta démarche, il importe de réfléchir sur les raisons qui te donnent envie de devenir franchisé. Tu peux être motivé par le besoin d’exploiter ton propre commerce, mais tout en limitant les risques financiers au maximum. Si tu possèdes déjà une petite entreprise ou micro-entreprise, tu peux souhaiter joindre le réseau d’un franchiseur bien établi pour booster ta rentabilité. Ou encore, pour te sentir plus à l’aise de te lancer en sachant que tu pourras suivre une formation continue, acquérir un savoir-faire et obtenir un accompagnement permanent, tout au long du contrat. Et, en cas de difficulté, tu es assuré de recevoir l’appui et les conseils de tout le réseau. Aujourd’hui, on ne choisit plus sa franchise sur un simple coup de tête, c’est une décision qui doit être motivée par un choix bien mûri.

Conclusion

Même si elle implique un certain nombre d’exigences, la franchise s’avère le système le plus fiable (et souvent le plus rentable) au niveau d’un investissement commercial. C’est donc une option à envisager sérieusement si tu songes à devenir franchisé.